overthegardenwall

Dans le cadre du challenge série 2018, je me suis mise à rattraper trois séries d'animation chaudement recommandées par mes pairs depuis longtemps mais que je ne m'étais pas encore résolue à regarder. La règle d'équité entre les séries d'animation et les séries live voudrait que chacune d'entre elles constituent un article à part et donc une série. Mais bon parce qu'elles sont assez courtes, que le challenge finirait trop vite comme ça, on va prendre pour cet article un fil conducteur arbitraire : « les anime, c'est pas forcément que pour les enfants » et je vais vous parler de trois séries de la plus autorisée pour les enfants à la plus non-mais-ya-pas-moyen, ça c'est que pour les grands.

Gravity Falls est donc une série américaine produite par Disney créée par Alex Hirsch et dont les 2 saisons de 20 épisodes de 20 minutes chacune ont été diffusées sur Disney Channel puis Disney XD entre 2012 et 2016. On suit les aventures de Dipper et Mabel Pines, deux jumeaux en vacances chez leur étrange grand oncle. Aventures et fantastique sont donc au rendez-vous mais ce n'est pas juste le thème qui rend cette série géniale. Ça se dit souvent des séries d'animation que les adultes trouvent bien mais cette série ne prend vraiment pas les enfants pour des idiots. Certaines scènes utilisent beaucoup l'horizon d'attente du spectateur afin de le casser en faisant arriver l'opposé de ce que l'on attendrait. C'est ainsi que les deux jumeaux ont une excellente relation et ne se confrontent presque jamais malgré leurs caractères très opposés. On trouve aussi pas mal de blagues méta sur la série probablement compréhensibles par des seuls adultes dont le fait même qu'il existe une double lecture y compris dans les séries d'animation. C'est toujours subtil, bien placé et drôle. La série joue souvent son rôle de divertissement et parfois son rôle d'édification avec notamment de bonnes représentations, quelques épisodes sur le genre plus que subtils, la famille, la catharsis du danger... Ne vous fiez pas au producteur, Gravity Falls est vraiment intelligent et je ne peux que le recommander, à tout les âges !

 

 

Over the Garden Wall est une autre série d'animation américaine produite pour Cartoon network, créée par Patrick McHale, diffusée en 2014. C'est en fait une mini-série de 10 épisodes de 10 minutes qui regardés à la suite constituent presque un film d'animation. On suit deux demi-frères qui cherchent leur chemin à travers une forêt fantastique et vont rencontrer des personnages étranges, certains amicaux, d'autres moins et parfois ils ne feront pas le bon diagnostic. Cette série fantastique est vraiment magnifique, aborde des thèmes comme la famille d'une façon originale. Pour ne pas spoiler il est difficile d'en révéler trop, je ne peux que recommander son visionnage.

 

 

Et enfin pour le challenge, j'ai enfin regarder Archer. Le pitch de base d'Archer me rebutait même si tout le monde en faisait l'éloge et clairement, c'est bien dosé et l'humour est tordant, donc ne partez pas en courant. Archer est une série d'animation américaine (ça alors, c'est le thème de l'article!) créée par Adam Reed pour le network FX (cablé et vous comprendrez vite pourquoi). Archer comprend donc 8 saisons pour l'instant de 13 épisodes de 20 minutes diffusés depuis 2010. La neuvième saison vient de débuter. L'animation est assez spéciale et un peu rebutante au début mais tout est misé sur les dialogues. On suit les aventures d'une agence secrète remplis de gens plus dysfonctionnels les uns que les autres à commencer par Sterling Archer, le premier agent et sa mère, la directrice de l'agence. L'humour de la série repose beaucoup sur le trash et les dialogues acerbes. Et là où certains pourrait voir des blagues racistes, grossophobes, misogynes et j'en passe, on a en fait à faire à la normalisation de certains aspects et les propos trash sont toujours mis à distance par le fait qu'ils sont portés par des personnages détestables, sont relevés par les autres personnages ou la situation etc. Et paradoxalement à coté de ça, certains personnages ont des propos d'une tolérance assez abyssale (juste à coté des trucs racistes, homophobes etc). Clairement pas une série à prendre au premier, ni même au second degré. Il faut creuser un peu plus pour réaliser sa modernité dans la mise en scène des situations. Typiquement Archer est un personnage complexe, insupportable et pourtant attachant, traumatisé et parfois curieusement ouvert d'esprit, avec de gros problèmes affectifs, qui se comporte comme un enfant et parfois étonnamment responsable. Pour plus de détails sur les personnages, voir ma chronique sur BS.